Vous avez dit "reconnaissance" ?

Reconnaissance ? 

Logo connaissance plein

"Reconnaissance", c'est un mot magique par son sens, double, et tellement essentiel.

"Reconnaissance", c'est aussi un mot magique dont les sons et les lettres nous permettent de composer, recomposer, tous les mots-clés qui résument nos valeurs et notre méthode.

La reconnaissance, c'est d'abord cette faculté primordiale qui nous permet de "reconnaître" ce qui nous est donné, de nous en réjouir, et d'en manifester de la gratitude. Il s'agit bien évidemment d'un mécanisme indispensable à la vie en société : ne sommes-nous pas, tous, nous-mêmes en quête d'un peu de reconnaissance de la part des autres, de ceux que nous aimons, de ceux que nous aidons, voire de ceux que nous nous contentons de supporter ?

Mais plus que cela, cette faculté d'éprouver de la reconnaissance est indispensable même pour celui qui vivrait complètement isolé. Chaque jour de vie, chaque sensation agréable, chaque besoin comblé, méritent aussi que nous accordions cette "reconnaissance" à la vie, à l'univers, au "grand tout" (quel que soit le nom que vous lui donniez, païen, athée ou religieux). Etre capable d'éprouver de la reconnaissance pour chaque instant de paix, pour chaque parcelle de plaisir, pour chaque intincelle de bonté, c'est l'assurance d'être en capacité d'en profiter réellement, de générer quelque chose de positif (énergie, hormone, souvenir, action) au départ de ce qui nous arrive de bien, de bon.

La "reconnaissance", c'est par ailleurs le fait de "reconnaître" l'autre. Pour ce qu'il est, ou pour l'un des nôtres, ou les deux. Il s'agit donc également d'une clé importante pour nos relations humaines (voire non humaines), et pour tout choix conscient relatif à nos relations choisies.

La "reconnaissance", enfin, implique aussi l'idée d'exploration, de comparaison, d'analyse, de découverte : ne dit-on pas "partir en reconnaissance" ?

retour en haut du blog